Conversation... (mes écrits...)

Publié le par CréaLove

- Ma chère, je ne suis point agréable à regarder…
- Vous avez les mots, c'est nécessaire, les apparats viennent ensuite, et la beauté du cœur est la plus importante, mon Cher, sachez le !
- Mais bien entendu ! - Alors ne vous inquiétez pas ! Et, il faut (pause) Ajouter que (pause) La beauté est une question (pause) De vison de la personne...
- Et...
- Je citerai ... "Une femme, même si là il est question d'un homme, une femme est belle non car elle est belle, mais car sa moitié la trouve belle"
- Ceci est un compliment ?
- Détourné, mais sûrement.
- Madame, il ne faut point...
- Plaît-il ?
- Ne point aimer une bête seulement car il a les mots du cœur...
- Il n'y a pas que les mots du cœur Monsieur et...
- Oui ?
- Pouvez vous m'accordez une grâce ?
- Avec plaisir Mademoiselle...
- Mademoiselle, Madame, il faut vous décider...
- Votre requête ?
- Arrêter de vous rabaisser, vous êtes une grande personne !
- Si cela peut faire plaisir à Madame...
- Cela me fera une grande joie même, si vous y croyez seulement...
- Oh, ça ! Au grand jamais ! Jamais, je ne pourrais être d'égalité avec une personne comme, comme vous, aussi... Aussi !!
(Il se jette à terre et lui baise la main en guise de réponse)
- Ça suffit, Monsieur, relevez-vous ! Comment ça ? Un peu de tenue !
- Je vous prie de bien vouloir m'excuser.
- Soit. M’aimez-vous ?
- Que répondre à cela ?
- Ce que votre cœur vous dit sans penser au reste.
- Alors, oui je vous aime...
(De nouveau, il se jette à terre pour lui baiser la main)
- Monsieur, je vais retourner dans mes appartements, si cela continue...
- Non, je vous prie !
- Soit. Un amour entre beauté et cœur, que préférez-vous ?
- C'est à dire ?
- Si j'étais sotte et vilaine, m'aimeriez vous ?
- Dans toutes les conséquences de la vie, mon cœur est à vous.
- Il en est de même pour moi à une différence près...
- Laquelle ?
- Moi, quoi que l'on dise...
- Oui ?
- Je vous trouve bien beau mon cher !
- Vous allez me faire rougir, hm hm...
- Rougissez si vous voulez mais ayez confiance en mon jugement, je vous aime pour vos mots, d'abord et puis...
- Et puis... ??
- Ne m'interrompez pas mon cher ami, je disais donc, je vous aime pour vos mots, d'abord et puis seulement après pour votre beauté que j’apprécie d’ailleurs.
- Vous m'apportez bien du réconfort Madame, me voilà bien rassurer...
- Jusqu'à la prochaine fois... dit-elle dans un murmure

(Tiré d'un fait réel)
(Textes quelques peu maladroit, vieux français parfois mal maîtrisé, "Pause" inexistantes et je ne sais encore...
Je vous pries de bien vouloir m'excusez,
Je ne maîtrise pas bien ce « style » et je sais que les « pause » n’existent pas même si c’était pour montrer au lecteur l’intonation de voix à prendre pour cette phrase.
En tout cas, j’aime quand même (c’est le principal non ?) et mise à part une personne qui m’en à fait la remarque {#} personne n’a remarqué ces quelques discordances.
Je pense que je ferrai une nouvelle version corrigé quand je maîtriserais mieux où si une personne veut bien le corrigé… Car pour y arriver toute seule…
Voilà.)

Publié dans Mes créations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
petit oiseau deviendra grand !
Répondre
C
<br /> Oui, même si je en comprend pas trop ou tu veux en venir.<br /> <br /> <br /> <br />
J
tres profond, j'adore! jenny
Répondre